Actualités
vendredi 20 mars 2020
Le Silence et la peur, Nina Simone et l’Histoire noire-américaine dans un spectacle éclairé et éclairant
 
Actualités
mercredi 18 mars 2020
Quand la sculpture contemporaine s’empare du motif animal…
 
Actualités
mardi 17 mars 2020
Turner illumine le Musée Jacquemart André de ses peintures et aquarelles en provenance de la Tate
 
base

LGBT, Queer, et si on s’aimait tous, et si on se respectait tous ?

Forza LGBT ! L’été est arrivé, la Marche des Fiertés approche à grand pas et tout un tas d’événements parisiens célèbrent la richesse et la liberté des orientations et de l’identité sexuelles.
Parce que la majorité constitue encore bien trop souvent la norme, le droit chemin, parce que les minorités ont leur mot à dire et parce qu’en matière d’orientation sexuelle il n’y a pas de mode d’emploi, pas de loi. Parce que nous sommes des êtres désirants et que c’est ce désir qui nous propulse les uns vers les autres, les uns avec les autres, qui nous enthousiasme, nous dynamise et nous stimule. Parce que les goûts, les couleurs, les odeurs, ça ne se discute pas, parce que la liberté d’être soi passe par la liberté d’aimer qui l’on veut sans honte et sans peur. Parce que rien n’est jamais acquis et que la vigilance est de mise en matière de droit humain. Parce que la fête et le plaisir doivent être au cœur de nos vies tout autant que travailler et dormir. Parce qu’il faut être ensemble coûte que coûte, coude à coude, cœur à cœur et corps à corps. Parce que peace & love. Suivez le guide des fiertés, des grandes folles, des fascinantes créatures, venez danser, rire, vibrer, vivre…

Tu es lesbienne, gay, bisexuel(le), transsexuel(le), hétérosexuel(le) aussi, oui oui, et puis  indifférent et intersexuel, et féministe tant qu’on y est, les préjugés te passent au-dessus de la tête et ton fer de lance est la liberté, pour toi et pour les autres. Viens donc à la marche des fiertés samedi prochain et enchaîne sur les soirées attenantes, sur le Festival Loud & Proud à la Gaîté Lyrique ou Comme nous Brûlons à la Gare des Mines. Viens t’amuser, le karma du monde ne s’en portera que mieux.

 Par Marie Plantin

À lire dans ce dossier