Actualités
vendredi 20 mars 2020
Le Silence et la peur, Nina Simone et l’Histoire noire-américaine dans un spectacle éclairé et éclairant
 
Actualités
mercredi 18 mars 2020
Quand la sculpture contemporaine s’empare du motif animal…
 
Actualités
mardi 17 mars 2020
Turner illumine le Musée Jacquemart André de ses peintures et aquarelles en provenance de la Tate
 

Meytal Blanaru - Rain

La Briqueterie - Centre de développement chorégraphique du Val-de-Marne
94400 Vitry-sur-Seine

Avec rain, Meytal Blanaru puise à nouveau son inspiration dans un souvenir d’enfance. En questionnant le conformisme ambiant lié aux identités de genre, l’objectivation du corps féminin et la prédominance du « regard masculin » dans nos cultures, rain marque une tentative personnelle de l’artiste de s’extirper de cette prédominance.

Le vendredi 25 septembre 2020
Tarifs : indisponible

Compagnie Yann Lheureux - Autrement Qu'ainsi

Lieux secrets
75020 Paris

Pour ce deuxième volet du triptyque sur la maladie d'Alzheimer, Yann Lheureux chorégraphie un solo qu’il interprétera. « Ma Mère est entrée depuis cinq mois dans une maison dont elle ne ressortira pas. Cette incapacité à puiser dans la mémoire ramène forcément à l’esseulement. Il m’apparaît nécessaire d’être traversé par ce sujet.

Du vendredi 25 septembre 2020 au samedi 26 septembre 2020
Tarifs : indisponible

Israel Galvan - La Gatomaquia o Israel Galvan bailando para cuatro gatos

Parc de la Villette
75019 Paris

El gato : le chat. La Gatomaquia (La Bataille des chats): un chef-d’oeuvre burlesque de Lope de Vega. La curiosité est à vif. La langue populaire ne dit-elle pas que « danser pour quatre chats », c’est être seul avec soi-meme? Or, au cirque Romanes, on n’a jamais vu d’autre animal en piste que les chats de la famille. Ou Galván rejoue l’énigme d’une magistrale solitude.

Du mardi 15 septembre 2020 au dimanche 27 septembre 2020
Tarifs : indisponible

Mellina Boubetra - Intro

Théâtre Jean-Vilar
94400 Vitry-sur-Seine

Intro est construit comme une conversation chorégraphique. Un échange qui se passe de mots et laisse place à la réalité du corps comme seul reflet de l’intériorité de chacun. Peu à peu, les mouvements individuels de l’introspection créent des résonnances communes que l’on peut partager.

Le vendredi 25 septembre 2020
Tarifs : indisponible