Actualités
jeudi 16 août 2018
Le Cercle des Illusionnistes passe l’été au Théâtre de la Renaissance
 
Actualités
mardi 14 août 2018
La Cité Fertile, le nouveau lieu de vie éphémère et optimiste de Pantin
 
Diaporama
lundi 13 août 2018
La cuisine artistique de Subodh Gupta se goûte à la Monnaie de Paris
 
base

Prise de la Bastille par le Collectif L’Avantage du Doute

Occupation Bastille remet le couvert et le théâtre ouvre ses portes cette année au Collectif L’Avantage du doute, habitué des lieux. Une programmation en forme de bilan et d’élan, pour clôturer en réflexion et partager la saison. 
Le concept est encore frais puisque voici sa deuxième édition seulement, mais l’idée d’un théâtre occupé par les artistes nous plaît et mérite notre intérêt. Surtout quand le premier à s’y être collé n’est autre que Tiago Rodrigues, le metteur en scène portugais à qui la France déroule le tapis rouge tant ses créations nous vont droit au cœur, intelligentes et sensibles, subtiles et sur le fil. Pour cette Occupation 2, le Théâtre de la Bastille a fait appel au Collectif L’Avantage du Doute, un choix judicieux qui vient prolonger le compagnonnage fertile entre les deux, la compagnie et le lieu.

L’occupation se déroule en plusieurs épisodes, comme un feuilleton à suivre étape par étape, un laboratoire à plusieurs niveaux. Ainsi, la Grande Traversée revient sur les trois derniers spectacles du collectif, “Tout ce qui nous reste de la Révolution c’est Simon”, “La Légende de Bornéo” et “Le Bruit court que nous ne sommes plus en direct”, une réflexion sur l’héritage de mai 68 dans le premier, sur le travail dans le deuxième et les médias dans le dernier, l'humour étant au cœur de chaque proposition, comme une soupape et un gage de théâtralité (rien à voir ici avec des spectacles à thèse). Une traversée en forme de regard rétrospectif et critique sur le travail accompli, ses tenants et aboutissants. Une création palimpseste s'appuyant sur le mix en quelque sorte, à découvrir du 23 au 27 mai. Les Veillées (du 31 mai au 16 juin) sont, quant à elles, des soirées uniques, un temps privilégié pour prolonger les thématiques abordées au plateau, à savoir l’engagement politique, le rapport au travail et son impact dans nos vies, la place des écrans dans notre quotidien, le rôle de l’information médiatique. A noter que chaque veillée est nourrie par un cortège d’invités issus de différents domaines socio-culturels et socio-professionnels, comme la presse, le professorat, le planning familial, la recherche universitaire, la psychothérapie, le théâtre aussi... Un spectacle jeune public vient se glisser dans la programmation (du 5 au 15 juin), “La Caverne”, librement inspiré de l’allégorie philosophique de Platon.

Plus qu’une simple carte blanche, le principe d’Occupation Bastille, initié par Géraldine Chaillou, toujours pleine d’idées neuves et enthousiasmantes, est vraiment de confier les rennes du lieu à des artistes, afin d’aborder concrètement, via créations et discussions, comme un laboratoire public, des sujets et enjeux artistiques et sociétaux qui tiennent à cœur. Inutile de préciser que le doute habite ce cycle-là, comme un moteur, un empêcheur de tourner en rond, un processus d’inconfort et de remise en question propice à avancer, initier, et surtout, dialoguer en bonne intelligence. 


Par Marie Plantin

Occupation Bastille 2
Du 23 mai au 16 juin 2018
Au Théâtre de la Bastille
76 Rue de la Roquette
75011 Paris
Réserver cet évènement Réserver cet évènement Réserver cet évènement