Actualités
vendredi 20 mars 2020
Le Silence et la peur, Nina Simone et l’Histoire noire-américaine dans un spectacle éclairé et éclairant
 
Actualités
mercredi 18 mars 2020
Quand la sculpture contemporaine s’empare du motif animal…
 
Actualités
mardi 17 mars 2020
Turner illumine le Musée Jacquemart André de ses peintures et aquarelles en provenance de la Tate
 
base

Le Western des Frères Forman a planté son saloon à la Villette

Alors que la rétrospective consacrée au réalisateur Milos Forman à la Cinémathèque Française vient à peine de s’achever, l’espace Chapiteaux de la Villette accueille ses deux fils, saltimbanques inspirés pratiquant un théâtre forain imprégné de cinéma.
"Deadtown", c’est le titre du nouveau spectacle des Frères Forman, fils du cinéaste Milos, réalisateur prodigieux de films inoubliables comme "Vol au-dessus d’un nid de coucou", "Hair", "Amadeus", "Man on the Moon" et d’autres encore. Et le talent du père apparemment a imprégné la créativité de ses deux fils qui sont passé maîtres dans l’élaboration de spectacles hauts en couleur, empruntant au théâtre forain, au cirque et au cinéma pour mieux composer des univers visuels puissants et emmener le spectateur ailleurs, en des contrées lointaines, d’un autre temps, où le rêve et la magie sont à portée de main.

Avec "Deadtown", les frères Forman et leurs 18 acolytes comédiens, musiciens, chanteurs, danseurs et acrobates vous invitent à vivre un western macabre plein de rebondissements, dans l’écrin d’une immense baraque en bois spécialement conçue pour le spectacle. De l’extérieur, on dirait l’entrée de la salle de bal du film "La Porte du Paradis" de Michael Cimino. Le décor est planté, c’est un spectacle d’atmosphère auquel on va assister. Tous les ingrédients du western spaghetti sont là, la scénographie est splendide, elle alterne théâtre et cinéma avec une fluidité et une rapidité remarquables. Les images filmées sont superbes, on plonge dans un film muet d’antan, aux couleurs sépia. Mais si la vidéo est de la partie, jamais on ne tombe dans la technologie ultra léchée, sans âme et sans bavure. Au contraire, les Frères Forman cultivent leur côté artisanal, l’illusion sans prétention, l’héritage forain commun à ces deux arts que sont le spectacle vivant et le cinéma. Les chevaux ont des roues de vélo à la place des pattes, le Saloon est plus vrai que nature avec son papier peint défraîchi, ses portes branlantes, son vieux piano, son bar et ses habitués, cowboys solitaires et filles de joie. Les décors extérieurs valent aussi leur pesant d’or, cimetière de fortune perdu dans une plaine du Far West, vautour impassible sur sa branche dénudée par le vent, paysages arides de canyons, et le regard de la lune. Méliès n’est pas loin, son ombre plane tout du long car ici l’illusion est un art, la magie, une philosophie.

On est complétement séduit, conquis par cet univers captivant, où théâtre burlesque, théâtre d’ombre et projections vidéos interfèrent pour décupler notre immersion au pays des cowboys et des indiens. L’histoire aurait gagnée à être légèrement raccourcie et plus limpide car on se perd un peu en route et les scènes de  rixe à coup de revolver sont redondantes à la longue. Mais ce n’est pas ce qui importe le plus, tant l’imaginaire visuel en vaut la chandelle.

L’entrée en matière ressemble à un show de cabaret avec numéros à la chaine, French Cancan, chorégraphies et chants, le tout surmonté d’un numéro de trampoline à vélo qui fait son petit effet sur le jeune public. Car "Deadtown" est un spectacle familial, à ne pas proposer pourtant  à de très jeunes enfants car il a beau être ludique et divertissant, il n’en est pas moins sombre et impressionnant. Passée l’introduction animée et colorée, bon enfant à souhait, l’histoire qui suit déroule son pesant de drames et de morts, les personnages ont des visages patibulaires, blancs cadavériques, les pistolets sont plus souvent dégainés que rangés sagement dans leur étui à la ceinture, ça se bastonne, ça se canarde, les défunts sortent des cercueils et la bande sonore nappe le tout d’une ambiance inquiétante. Vous êtes prévenus.

Par Marie Plantin

Deadtown
Les Frères Forman
Du 19 septembre au 15 octobre 2017
A l’Espace Chapiteaux de la Villette
Quai de la Charente
75019 Paris
Réserver cet évènement