Actualités
vendredi 25 mai 2018
La Cordonnerie fait son cinéma live et c'est quand même du théâtre !
 
Actualités
jeudi 24 mai 2018
Première édition du Paris Night Market, marché nocturne et hybride, ce vendredi à la Villette
 
Actualités
jeudi 24 mai 2018
Prise de la Bastille par le Collectif L’Avantage du Doute
 
base

Le Petit Palais dévoile une sélection de pastels de sa collection

On n'aime pas tout, loin de là, dans cette exposition qui comporte des grands crus et des plus petits si l'on peut dire mais il suffit d'une brassée d'œuvres superbes, de quelques discrets chefs-d'œuvre pour qu'une exposition vaille le déplacement et là, c'est fortement le cas. 
A la croisée du dessin et de la peinture, souvent utilisé comme outil préparatoire à la toile peinte, le pastel a souvent été considéré comme une technique mineure et pourtant. Il y a quelque chose d'extrêmement émouvant dans ces œuvres présentées par le Petit Palais, un panel de sa collection que le musée expose de manière exceptionnelle, égard à la fragilité de conservation de ces pièces qui passent le plus clair de leur temps en réserve pour être préservées au mieux de la lumière, leur principal ennemi. Ce caractère éphémère et rare dote d'emblée l'exposition d'une aura précieuse et les visiteurs qui viennent profiter du privilège semblent en avoir conscience tant il règne une atmosphère respectueuse de recueillement dans les méandres des salles.

Plus que pour tout autre art pourrait-on dire, le pastel s'apprécie de près et de loin pour un plaisir des yeux tout aussi riche que différent. On s'approche, et c'est tout le velouté du trait qui nous séduit, nous caresse la rétine de sa texture tantôt onctueuse tantôt rugueuse en fonction du poids de la main impacté sur le support. On recule, et c'est l'ensemble de la composition qui nous interpelle, le cadrage, le motif, qui nous émeut. Paysages de jour ou de nuit, portraits en gros plans ou en pied, scènes bucoliques, nus féminins, poses classiques ou audacieuses, natures mortes, études de chevaux, on navigue entre classicisme, réalisme, impressionnisme et symbolisme, on traverse le XIXème siècle en débutant par le XVIIIeme jusqu'au XXème siècle. On croise des pointures, Degas, Renoir, Gauguin, Odilon Redon, Berthe Morisot, Elisabeth Vigée le Brun et des pastellistes plus discrets. On savoure le rendu de l'étoffe d'une robe, la densité noueuse d'un arbre la nuit, le vert d'une prairie, la clarté d'un ciel, la courbe d'une épaule, l'épaisseur d'une chevelure, la transparence d'un épiderme, l'esquisse frémissante de trois chevaux, la délicatesse d'un bouquet d'anémones, l'abandon d'une femme alanguie...

Au total, ce sont quelques 130 pastels qui se lovent dans les salles du sous-sol du Petit Palais, répartis de manière chronologique et thématique pour mieux en faire ressortir les courants esthétiques. 

Par Marie Plantin

L'Art du Pastel de Degas à Redon
Du 15 septembre 2017 au 8 avril 2018
Au Petit Palais
Avenue Winston Churchill
75008 Paris
Réserver cet évènement