Diaporama
vendredi 20 juillet 2018
La Seine s’invite à la Conciergerie
 
Actualités
vendredi 20 juillet 2018
La Ferme du Bonheur en pleine Saison des Grâces
 
Actualités
jeudi 19 juillet 2018
Les Petites Reines à la conquête d’elles-mêmes
 
base

La jeunesse prend la parole à la Colline samedi !

Dans le cadre des événements symboliques imaginés par Wajdi Mouawad pour célébrer le passage des saisons, la Colline propose de consacrer celui du printemps à la jeunesse via un colloque entièrement tenu par des jeunes justement, pour mieux en faire écho depuis son épicentre.
Depuis toujours, la flamme de la jeunesse irrigue les pièces intenses et pénétrantes de Wajdi Mouawad, mues par une énergie souterraine de révolte, de quête, d’épanouissement de soi au milieu des autres dans le monde qui est le nôtre. Depuis toujours, la jeunesse est bien plus que le coeur de cible de ses spectacles, elle est leur source et leur destinataire privilégié. Depuis qu’il officie au sein d’institutions théâtrales, la jeunesse est, plus que le réceptacle de sa démarche pédagogique, elle est son interlocuteur majeur, son partenaire, son souffle, son moteur. Depuis qu’il est à la tête du théâtre de la Colline, Wajdi Mouawad a mis en oeuvre une politique de relations publiques branchée sur les jeunes.

L’histoire n'est donc pas récente. Entre Wajdi et la jeunesse, c’est une affaire de longue date, un cheminement au long court, une histoire d’amour durable et profonde. Il n’y a qu’à parcourir du regard les rangs de la Colline les soirs de représentation, la proportion de la jeune génération y semble largement au-dessus de la moyenne des autres théâtres nationaux. Le pari de Wajdi est gagné, quand bien même l’homme ne se repose jamais sur ses lauriers. La jeunesse est une promesse, un présent ardent, un embranchement direct vers l’avenir et Wajdi Mouawad a su la conquérir, sans pour autant chercher à la convaincre ou à mâter sa fougue. Au contraire, Wajdi écoute, recueille, cherche à comprendre, tout le temps, il s’intéresse, tout simplement, et ce positionnement est essentiel dans la relation qu’il poursuit avec elle, cette jeunesse fascinante et indéfinissable.

Alors voilà, logiquement, alors que sa dernière création, “Notre Innocence”, portée par de très jeunes comédiens généreux, achève sa série de représentations, le directeur de la Colline confie les clefs du théâtre ce samedi à huit jeunes femmes et jeunes hommes entre 19 et 27 ans, qui se sont réunis depuis 6 mois pour questionner entre eux, et depuis leur propre identité, ce que c’est qu’être un jeune aujourd’hui. Doute, engagement, travail, consommation, intimité, liens, nos hôtes débattront de 14h à 22h, invitant d’autres jeunes à prendre la parole sur leurs peurs aussi, leurs espoirs, leurs enthousiasmes, leurs envies, leur rapport au jeu ou au travail... La journée promet d’être instructive et stimulante. Elle se terminera au bar du théâtre, en musique, avec un DJ Set.



Inutile de préciser que la manifestation est ouverte à tous, toutes générations confondues, dans un esprit de dialogue, de communication et d’échange, qui est celui du théâtre.

En entrée libre sur réservation

Par Marie Plantin
A Quoi Jouez-vous ?
Paroles fragmentées d’une jeunesse
Colloque jeunesse
Le samedi 14 avril 2018, de 14h à 22h
Suivi d’un DJ Set au bar du théâtre
A la Colline, Théâtre National
15 Rue Malte Brun
75020 Paris