Actualités
lundi 17 février 2020
Banquet de noce burlesque au Théâtre de Paris
 
Actualités
vendredi 14 février 2020
La Cité de la Musique donne la part belle aux portraits glam et pop de Pierre et Gilles
 
Actualités
mercredi 12 février 2020
Un Roi du silence à la langue bien pendue
 
base

La dernière création d'Alexis Michalik est un mélodrame ardent où l'on rit et pleure tout autant

Actuellement, chaque soir de représentation depuis le 9 janvier, la Scala pleut sous les applaudissements enthousiastes et émus du public venu découvrir la dernière création d’Alexis Michalik, “Une Histoire d’amour”, où l’on rit et pleure à dose égale.
Si le mot “histoire” revient pour la deuxième fois dans un titre de l’oeuvre scénique d’Alexis Michalik, ce n’est évidemment pas un hasard. Car avant toute chose et avant même d’être un metteur en scène incroyablement doué, le jeune homme multi-talents est, envers et contre toutes les méfiances du théâtre contemporain à l’égard du théâtre narratif, un merveilleux raconteur d’histoires qui n’aime rien tant que nous emporter dans celles qui peuplent son imaginaire bouillonnant. “Le Porteur d’Histoires” ouvrait le bal en quelque sorte, premier spectacle entièrement imaginé et écrit par ses soins, première pierre d’une série qui ne tarit pas au jour d’aujourd’hui, véritable entrée en création d’Alexis Michalik qui avait déjà fait sensation avec “La Mégère à peu près apprivoisée” et “R&J” (alias “Roméo & Juliette”), révélés au Festival d’Avignon, adaptations de Shakespeare pleines de peps, d’humour et d’ingéniosité. Depuis, Alexis Michalik a trouvé sa voie et sa plume, il écrit lui-même ses propres pièces et c’est, chaque fois, un succès. “Le Cercle des Illusionnistes”, “Intra Muros”, “Edmond” et le tout dernier né, “Une Histoire d’amour”, qui succède à la parution récente  de son premier roman, “Loin”, trépidant récit nomade et identitaire (publié chez Albin Michel) qui le révèle écrivain qui plus est. Et force notre admiration, on l’admet, tant l’artiste a de cordes à son arc. Son amour du théâtre va de pair avec son amour du public qui le lui rend bien et chaque création scénique est un rendez-vous qu’on ne louperait sous aucun prétexte tant chaque spectacle est un embarquement immédiat vers une fiction nouvelle, le déploiement d’un nouvel univers. Alexis Michalik a le chic pour entrecroiser les lignes narratives qui nous happent et nous tiennent en haleine sans faillir jusqu’à la fin.

Avec “Une Histoire d’amour” pourtant, quelque chose dans le ton change et le drame s’immisce dans la dynamique narrative, toujours vive et enlevée. La narration se resserre et opère à coeur ouvert dans le mélodrame assumé. On n’en dévoilera pas ici la teneur, le plaisir est assurément dans la découverte mais ce qui nous fascine, c’est cette façon qu’a l’auteur de forcer le trait parfois, de foncer tête baissée dans le malheur tout en parvenant à provoquer l’hilarité générale au détour d’une réplique qui tombe à pic, d’une situation cocasse qui vient désamorcer la bombe en cours de déflagration. Jamais le pathos ne prend le dessus, toujours déjoué à temps, sur un tempo allegro devenu la marque de fabrique d’un homme pressé, metteur en scène obsédé du rythme s’il en est. Alexis Michalik va vite, il ne tourne pas autour du pot et déroule son arme fatale comme le fil attendu d’une tragédie dont on connaît l’issue. On ignore la fin bien sûr mais d’emblée il sème sur la route les présages, les signes avant-coureurs, il prépare le lit du drame. En un mot, l’auteur joue avec nos émotions et on se laisse faire avec délectation. Les comédiens n’y sont pas pour rien, toujours ardents, engagés et entiers, comment ne pas les aimer ? Et une fois n’est pas coutume, le metteur en scène partage à nouveau le plateau avec son équipe (la première fois depuis “R&J”), nous rappelant à quel point le costume de comédien lui va si bien. Infiniment drôle ou touchant, il est la touche masculine d’une distribution féminine tourbillonnante et sa présence est un appel d’air dans cette histoire d’amour et de larmes.

Par Marie Plantin

Une Histoire d’amour
Du 9 janvier au 31 mai 2020
A la Scala Paris
13 Boulevard de Strasbourg
75010 Paris
Réserver cet évènement