Actualités
jeudi 22 août 2019
Une Petite Ceinture en fête le samedi 31 août
 
Actualités
mercredi 21 août 2019
Marcus Miller, Yasiin Bey et Lee Fields pour la 18ème édition de Jazz à la Villette
 
Actualités
mercredi 21 août 2019
Le vélo dans tous ses états à Sans Les Mains festival
 
base

Déclaration d’amour au cirque, “5es Hurlants” éblouit la Scala

Raphaëlle Boitel ravive l’esprit du cirque à la Scala et prouve une fois de plus que cette salle aux proportions exceptionnelles est un écrin idéal pour en goûter tous les attraits de magie, de frisson et de jubilation mêlés.
“5es Hurlants” est un spectacle merveilleux qui rend hommage au cirque, au labeur qui le fonde, à l’ardeur qui l’élève, aux valeurs qui en tissent la toile de fond, entraide et solidarité indissociables du risque encouru. Avec cinq jeunes circassiens, l’ex-élève de l’Académie Fratellini, interprète tout terrain chez James Thierrée, Aurélien Bory, sur petit ou grand écran, fondatrice de sa propre compagnie, L’Oublié(e), il y a une poignée d’années, revient aux sources de l’émerveillement pour en mettre à nu l’élaboration en amont, les répétitions, la sueur, les gamelles, les entraînements et les tâtonnements, les préparatifs et la persévérance requise. Avec un sens esthétique sûr, Raphaëlle Boitel éclaire à l’aide d’un gros projecteur façon cinéma l’envers du décor, le collectif et la solitude, le rapport de chacun à son agrès, les essais manqués et les morceaux de bravoure. Elle chorégraphie leurs interactions, la circulation de leurs rôles et le mouvement de leurs corps dans cet espace horizontal et vertical, animé de leur vibration commune, de leur jeunesse fragile et vigoureuse, de leur enthousiasme et de leur passion partagés.

C’est drôle, poétique, en accéléré ou au ralenti, c’est rock, c’est classique, énergique et maîtrisé. La distribution est magnifique et de qualité homogène, les interprètes sont tous radieux et doués, autant dans leurs disciplines respectives que dans le jeu et la présence scénique dont ils font preuve. On fait le point sur chacun d’entre eux, l’un au fil de fer, l’autre au cerceau, un autre au jonglage, encore un aux sangles. La vie s’immisce aussi dans le travail et vient révéler les personnalités de chacun. Les corps flirtent avec les limites du possible et défient la gravité jusqu’à cette scène d’envol qui est une apothéose à vous filer des frissons de bas en haut. Merveille des merveilles, Clara Henry est littéralement soulevée du sol par ses partenaires. Câbles en mains, ils orchestrent sa suspension en un ballet de cordes qui n’est pas sans rappeler le titre du spectacle, écho aux cinquantièmes hurlants, cette zone située entre les 50e et 60e parallèles du globe, latitudes proches de l’Antarctique et réputées être la terreur des marins car soumises à des vents et courants violents. On se croirait à bord d’un navire fou, dans une toile d’araignée de cordes dansantes, retenant jalousement leur proie. La scène est d’une puissance phénoménale, apogée émotionnelle de la représentation. Elle annonce la clôture du spectacle, le retour sur terre de la jeune fille montée dans les cieux des cintres, l’entrée en scène qui approche, la troupe qui se réunit, se reconstitue, se sert les coudes, se gonfle de son pluriel et de l’amitié qui l'unit. On sort les costumes étincelants de la piste aux étoiles. C’est là que tout commence, c’est là que le spectacle finit, peu importe puisque show must go on anyway.

Par Marie Plantin

5es Hurlants
Raphaëlle Boitel
Du 5 au 20 juillet 2019
A la SCALA
13 Boulevard de Strasbourg
75010 Paris
Réserver cet évènement