Actualités
vendredi 24 janvier 2020
Avec “hélas”, Nicole Genovese met à mal la famille et le théâtre dans un spectacle corrosif osé
 
Actualités
vendredi 24 janvier 2020
Le “J’accuse” ferme et délicat de Thissa d’Avila Bensalah
 
Diaporama
jeudi 23 janvier 2020
Le Faham, la pépite gustative des Batignolles
 

Les Diablogues

Sous forme de farces, poussés à l'absurde avec une logique imparable, les petits travers de nos contemporains, qui sont un peu les nôtres.

Un spécialiste de l'écoute et son patient jouent sur le mode surréaliste et absurde une partition pour voix et percussions

Après la mise en scène de Anne Bourgeois au Théâtre du Rond-Point avec Jacques Gamblin et François Morel, Les Diablogues de Roland Dubillard passent entre les mains du metteur en scène Jean-Michel Ribes (également auteur et directeur du Théâtre du Rond-Point). Mais c'est à deux femmes qu'il confie ces dialogues absurdes et loufoques. Le duo Muriel Robin et Annie Grégorio endosse, avec la jubilation de jouer qu'on leur connaît, ces observations espiègles sur le monde, ce petit monument littéraire à la bêtise contemporaine.

La critique du Pariscope ( Marie-Céline Nivière)

Les textes de Roland Dubillard sont des chefs-d’œuvre « fourmidiables ». L’auteur sait remarquablement disséquer ce drôle de phénomène qu’est l’être humain. Tout est absurde, tant les situations que les mots. A l’origine, ces textes sont écrits pour être dits par des hommes. Ce qui laisse penser que la gente féminine serait plus concrète. En choisissant de les faire dire par des femmes, Jean-...

Calendrier

Artistes