Actualités
vendredi 20 mars 2020
Le Silence et la peur, Nina Simone et l’Histoire noire-américaine dans un spectacle éclairé et éclairant
 
Actualités
mercredi 18 mars 2020
Quand la sculpture contemporaine s’empare du motif animal…
 
Actualités
mardi 17 mars 2020
Turner illumine le Musée Jacquemart André de ses peintures et aquarelles en provenance de la Tate
 
Manuel Piolat Soleymat, du Terrasse

Une quête familiale qui sera l’occasion de parcourir les contrées imaginaires de l’humoriste, de rencontrer les figures fantasques et improbables sorties de son esprit : une cucurbitologue, un serrurier-chamane, un paysagiste perdu…

Marie-Céline Nivière, du Pariscope

Patrick Robine est un drôle de monsieur qui sait manier les mots et les images. Son nouveau spectacle est une invitation à une grande promenade initiatique dans un désert peuplé d’hippocampe terrestre de l’Atlas, de chameau de Somalie et de Chalumeau d’la Syrie. Un désert dans lequel nous trouvons un paquebot échoué, des motos d’appartement, un marteau arrache clou, la momie de mamie… Nous sommes en 76, à l’air post-Woodstock, le petit Robine suit son père et toute une tribu à la recherche d’un paradis appelé la ferme des concombres. Il y a de très beaux moments et on se demande pourquoi tout à coup on s’échappe de son récit. Pourtant la rencontre entre le monde de Ribes et celui de Robine fonctionne. Ce qui est certain, l’univers particulier de Patrick Robine a quelque chose de plaisant : être à la limite de la poésie et du burlesque.