Diaporama
jeudi 23 janvier 2020
Le Faham, la pépite gustative des Batignolles
 
Actualités
mercredi 22 janvier 2020
INTERVIEW - Johanna Boyé, la metteuse en scène dont vous n’avez pas fini d’entendre parler
 
Actualités
lundi 20 janvier 2020
Quand le théâtre jeune public philosophe avec grâce
 

I Am The Wind (Je suis le vent)

Le vent menaçait, il s’est levé soudain. Ils sont deux sur un fragile bateau : une promenade en mer, un arrêt dans une crique, un verre de schnaps, un peu de nourriture. Et voici que l’un d’eux décide de pousser plus loin, vers la haute mer.

Dans le cadre du Festival d'Avignon 2011.

Le vent menaçait, il s’est levé soudain. Ils sont deux sur un fragile bateau : une promenade en mer, un arrêt dans une crique, un verre de schnaps, un peu de nourriture. Et voici que l’un d’eux décide de pousser plus loin, vers la haute mer.

» Retrouvez tout le Festival d'Avignon 2011 en direct du blog de la rédaction !

Crédit Affiche : © dessin Jean-Luc Moulène / Adagp Paris 2011

La critique du Pariscope ( Hélène Kuttner)

Sur une lande de sable brun envahie par l’océan, deux hommes agrippés l’un à l’autre. Le premier, « l’Un » (Tom Brooke), silhouette à la Goya, corps décharné, visage hagard, se laisse porter dans les bras de « l’Autre » (Jack Laskey), plus costaud, à la recherche d’une vérité qui est celle de son ami échoué. Pourquoi ? Comment ? Quelle est la raison qui pousse le premier à refuser la vie, la joie,...

Calendrier

Artistes