Actualités
jeudi 20 février 2020
Julien Cottereau, le mime dans la peau
 
Actualités
mercredi 19 février 2020
Expérimenter les contraires à la Cité des Sciences et de l’Industrie
 
Actualités
mardi 18 février 2020
Leçon d’anatomie, chirurgie et chorégraphie, par la Compagnie L’Ebouriffée
 
Marie-Céline Nivière, du Pariscope

Alex Lutz un jeune artiste des plus prometteur. Ayant devant lui un avenir des plus prometteurs, c'est sans crainte qu'il met ses pas dans les traces de ces illustres aînés. On songe à Pierre Palmade, évidemment. Mais Lutz a son propre univers, une écriture bien ciselée, un regard assez novateur. A suivre de près !

Myriem Hajoui, du A nous Paris

[...] Sans haine et sans reproche, Alex Lutz épingle ridicules et autres vilénies pour en tirer d'hilarantes pastilles. Textes de haute futaie, grâce de l'interprétation, mise en scène inventive et attentive aux détails (Sylvie Joly) [...]

Delphine de Malherbe, du JDD

Il ondule sur scène tel Iggy Pop. Pour croquer un présentateur de JT, il a la mâchoire crispée et le ton grave. Son geste est précis à la façon d'un vieux cabaretiste. Mais la voix devient stridente quand il se frotte à ses figures de vendeuse, de directeur de casting ou de femme politique. [..] Force est de constater que, sur la scène du Point virgule, ce blondinet emporte la mise avec une aisance peu commune.

Michèle Bourcet, du Télérama

[...] Qu'il incarne une ado en révolte décidant d'aller faire de l'humanitaire à... Londres ou un directeur de casting odieux, Alex Lutz fait montre d'indéniables qualités d'acteur. Tout comme lorsqu'il interprète une vendeuse qui interdit à une cliente d'essayer un vêtement car "elle va étirer la fibre". Chaque veste, chaque attitude est d'une parfaite justesse. Et chaque phrase d'une drôlerie percutante.