Diaporama
mercredi 17 juillet 2019
Le Colvert, une cuisine de bistrot moderne, savoureuse et abordable à Saint-Germain-des-Prés
 
Diaporama
mercredi 17 juillet 2019
Le festival Circulation(s) multiplie les regards sur la jeune photographie européenne
 
Actualités
mardi 16 juillet 2019
Mooon au Grand Palais,votre samedi soir sur la Lune
 
Zabou Breitman
Biographie
Nationalité
Française
Date de Naissance
30 Octobre 1959
Professions
Réalisatrice, Actrice

Isabelle Breitman, surnommée Zabou, est née le 30 octobre 1959 à Paris. Issue d’une famille d’artistes, sa mère est la comédienne québécoise Céline Léger, et son père est l'acteur et scénariste Jean-Claude Deret (alias Claude Breitman). Ils lui transmettent la passion du théâtre et du cinéma dès son plus jeune âge. À quatre ans, elle se trouve sur le plateau de tournage du feuilleton, Thierry La Fronde, écrit par son père.

Après l’obtention de son baccalauréat, elle suit une formation en langues et en cinéma et s’inscrit en parallèle, au prestigieux Cours Simon.

Elle commence sa carrière à l’écran comme présentatrice dans l’émission des années 80 Récré A2, avant d’interpréter son premier rôle au cinéma dans le long-métrage de Jean-Claude Sussfeld, Elle voit des nains partout ! avec Renaud, Martin Lamotteet Thierry Lhermitte.

En 1982, elle joue le rôle de Catherine dans La Boum 2 de Claude Pinoteau aux côtés de la jeune Sophie Marceau. La même année, elle côtoie Coluche et Valérie Mairesse, dans Banzaï, la comédie de Claude Zidi. Deux ans plus tard, on la retrouve dans le film de Just Jaeckin intitulé Gwendoline, inspiré des bandes dessinées fétichistes signées par John Willie, Adventures of Sweet Gwendoline.

Dans les années 80 et 90, elle participe à plusieurs films, mais on retient particulièrement ses films à caractère comique notamment, Le Complexe du Kangourou, de **Pierre Jolivetréalisé en 1986 **avec Roland Giraud et Clémentine Célarié. En 1987, elle joue une prostituée dans la comédie de Gérard Mordillat intitulé Fucking Fernand.

Didier Kaminka lui confie** **également un rôle dans Promotion canapé (1990) aux côtés de Michel Sardou.

À l’écran, la jeune actrice incarne la fraîcheur et inspire la bonne humeur, notamment dans le film La Baule-les-Pins (1990) de Diane Kurys, où elle se trouve aux côtés de deux pointures, Nathalie Baye et Richard Berry.

En 1991, on la retrouve dans Une époque formidable de Gérard Jugnot, où elle côtoie, Richard Bohringer, Victoria Abril, Ticky Holgado et Patrick Timsit.

Deux ans plus tard, elle partage l’affiche avec Sam Karmann et Jean-Pierre Darroussin dans la comédie Cuisine et dépendances.

En 2001, l’actrice se lance dans la réalisation et signe son premier long-métrage intitulé Se souvenir des belles choses, une comédie dramatique qui porte sur l’amnésie, et dans laquelle elle fait tourner Isabelle Carré et Bernard Campan. Ses débuts derrière la caméra sont couronnés d’un énorme succès. Zabou obtient le Prix du Jury Jeunes CinéCinémas au Festival de Sarlat et les deux acteurs principaux sont récompensés de la Chistera de bronze au Festival de Saint-Jean-de-Luz.

Zabou continue sa carrière d’actrice et n’hésite pas de se diversifier dans ses choix de films, notamment le drame de Michel Deville, Un monde presque paisible (2002). Elle enchaîne deux ans plus tard avec la comédie psychédélique de Gilles Lellouche et Tristan Aurouet, Narco (2004), où elle donne la réplique à Guillaume Canet et Benoît Poelvoorde. On la retrouve également dans un registre policier dans le film de Bruno Podalydès,Le Parfum de la dame en noir (2005) et Les Insoumis de Claude-Michel Rome, où elle joue au commissaire en 2007.

Zabou signe son second film, L’Homme de sa vie en 2006, où elle fait tourner Bernard Campan** **et Charles Berling. Aux côtés de Léa Drucker, ils jouent des personnages dont la vie amoureuse et les préconceptions vont être troublées par une attirance et des sentiments inattendus. Avant de reprendre la caméra, elle repasse devant celle-ci pour endosser le rôle de Marie-Jeanne dans Le Premier jour du reste de ta vie (2008) de Rémi Bezançon, aux côtés de Jacques Gamblin.

En 2008, elle tourne son troisième long-métrage, qui porte également sur l’amour, sous le titre, Je l'aimais, où elle confie les rôles principaux à Daniel Auteuil et Marie-Josée Croze.

Elle s'attaque ensuite à la réalisation de No et moi, une comédie dramatique dans laquelle elle joue également. En 2011, elle joue dans L'exercice de l'étatqui lui permet d'être nommé au César de la meilleure actrice dans un second rôle. L'année suivante le public peut retrouver à l'affiche des films Des morceaux de moi de Nolwenn Lemesle et Amitiés sincères de François Prêvot-Leygonie et Stephan Archinard.

En 2012 elle participe également à un numéro de l'émission Rendez-Vous en Terre Inconnue, émission présentée par Frédéric Lopez et diffusée sur France 2. Elle s'est alors rendue chez le peuple semi-nomade des Nyangatom, au sud-ouest de l'Éthiopie.

Retrouvez Zabou Breitman dans