Actualités
mardi 18 septembre 2018
Mudith Monroevitz fait chavirer la Nouvelle Seine
 
Actualités
mardi 18 septembre 2018
Culture au Quai revient le week-end prochain
 
Actualités
lundi 17 septembre 2018
Les cultures urbaines invitées à La Défense pour l’Urban Week
 
Michel Vinaver
Biographie
Nationalité
Français
Date de Naissance
13 Janvier 1927

Michel Vinaver est un romancier et dramaturge français d’origine russe. Il est né le 13 janvier 1927 à Paris.

Il poursuit ses études secondaires à Paris et s’engage, en 1944, dans l’armée française de Libération. À la fin de la guerre, il reprend ses études à Annecy, avant de rejoindre les États-Unis où il décroche un Bachelor of Arts de l’Université du Connecticut en 1947. De retour en France, il poursuit sa formation à la Sorbonne, où il obtient une licence de lettres en 1951.

En 1953, Michel Vinaver est embauché à Annecy chez Gillette en tant que chef du service administratif. Il gravit peu à peu les échelons dans cette grande multinationale ; devenant délégué général du groupe pour l’Europe à partir de 1959, il finit par être le Président Directeur Général de Gilette France en 1966.

Col blanc le jour, Michel Vinaver est également écrivain à ses heures libres. Dès 1950, il entame en parallèle une carrière d’écrivain et publie deux romans, Lataume et L'Objecteur, pour lequel il obtient le Prix Fénéon. Pour ce cadre d’entreprise, ce prix est une révélation de son talent jusque-là inavoué.

En 1955, Michel Vinaver s’intéresse au théâtre et suit les répétitions d’Ubu Roi au Théâtre d’Annecy. Sur la demande de Gabriel Monnet, directeur de stage, il écrit la pièce Les Coréens, qui sera montée en 1956 par Roger Planchon à Lyon, puis par Jean-Marie Serreau en 1957 à Paris.

Bien que la pièce ait suscité une vive polémique, Michel Vinaver est dorénavant reconnu comme auteur dramatique.

Vers la fin de la décennie, il écrit Les Huissiers et Iphigénie Hotel ; deux pièces qui ne connaissent pas un succès immédiat, puisqu’elles ne seront montées que deux décennies plus tard.

C’est alors que Michel Vinaver délaisse le théâtre pour se consacrer à sa carrière chez Gillette.

Il ne revient à l’écriture qu’en 1969 avec Par-dessus bord, une pièce profondément marquée par le monde du travail et l’entreprise au sein de laquelle il évolue depuis de nombreuses années. Par-dessus bord est mise en scène par Roger Planchon en 1973, puis Charles Joris en 1983 et enfin Christian Schiaretti en 2008.

À partir de 1971, il enchaîne sur le même thème et écrit de nombreuses pièces, dont La Demande d’emploi, Les Travaux et les jours, À la renverse et L’Ordinaire, créées à Paris par de grands metteurs en scène tels que Jean-Pierre Dougnac, Jacques Lassalle, Alain Françon et Michel Didym.

En 1980, Michel Vinaver quitte la multinationale Gillette pour se consacrer à l’enseignement. Il est alors professeur à l’Institut d’Études Théâtrales de Paris III, puis Paris VIII. Il crée et préside, entre 1982 et 1987, la Commission Théâtre du Centre National des Lettres, dont le rôle est une réflexion autour de l’écriture dramatique et de l’édition théâtrale.

Il dévoile, en 1986, son rapport Le Compte rendu d'Avignon chez Actes Sud. Cette maison d’édition publie d’ailleurs, la même année, l’ensemble de son œuvre en deux volumes sous le titre Théâtre Complet.

De 1991 à 1995, Michel Vinaver se tourne vers le théâtre européen et traduit de nombreux auteurs tels que l’Allemand Botho Strauss et **** le Russe Nicolaï Erdman. Il adapte également des pièces d’auteurs classiques tels que Sophocle, Euripide, Shakespeare, Dekker ou encore Gorki.

Dès 1992, il se lance dans l’écriture d’une collection à visée pédagogique, Répliques. En 1998, il écrit The King, montée par Alain Françon au Théâtre National de La Colline en 1999, ainsi que Les Huissiers, sa pièce écrite vingt ans plus tôt.

En 2002, Michel Vinaver écrit Le 11 septembre 2001, mise en scène par Jean-François Demeyère et présentée au Festival d’Avignon en 2003.

Trois années plus tard, il débute dans la mise en scène avec À la renverse au Théâtre Artistic Athévains.

Michel Vinaver reçoit Le Grand Prix du Théâtre pour l’ensemble de son œuvre en 2006.

En 2009, son théâtre est toujours d’actualité puisque plusieurs de ses créations sont encore présentées. Sa pièce L’Ordinaire entre au répertoire de la Comédie-Française, confirmant la place de choix qu’il occupe désormais dans le théâtre contemporain français et européen.