Diaporama
mercredi 17 juillet 2019
Le festival Circulation(s) multiplie les regards sur la jeune photographie européenne
 
Actualités
mardi 16 juillet 2019
Mooon au Grand Palais,votre samedi soir sur la Lune
 
Actualités
lundi 15 juillet 2019
Déclaration d’amour au cirque, “5es Hurlants” éblouit la Scala
 
Jeanne Moreau
Biographie
Nationalité
Française
Date de Naissance
23 Janvier 1928
Professions
Actrice

**Jeanne Moreau est une actrice, chanteuse et réalisatrice française née le 23 janvier 1928 à Paris. Célèbre pour ses rôles dans les films Ascenceur pour l'échafaud, Jules et Jim, Eva, Le Journal d'une femme de chambre, Viva Maria, La mariée était en noir, Les Amants et Gebo et l'ombre, elle fut la compagne des réalisateurs Jean-Louis Richard, Tony Richardson et William Friedkin.

Celle qui selon Orson Welles est « la plus grande actrice du monde » à découvert sa vocation en regardant Antigone de Jean Anouilh. Bien que sa mère, danseuse d’origine anglaise et son père hôtelier désapprouvent son choix de carrière, Jeanne Moreau prend des cours d’art dramatique avec Denis d’Inès au Conservatoire. A 19 ans, elle joue dans la pièce intitulée La terrasse de midi au Festival d'Avignon. En 1949, elle épouse le réalisateur Jean-Louis Richard avec lequel elle a un fils, Jérôme.

Poursuivant sa carrière théâtrale à la Comédie-Française, Jean Vilar, alors à la tête du Théâtre National Populaire de Villeurbanne, la convainc de venir le rejoindre. Choix qui s’avère judicieux puisqu’elle y fait la rencontre d’Orson Welles.Le début de sa carrière au cinéma est marqué par des petits rôles tantôt comiques (Meurtres en 1950 avec Fernandel, Touchez pas au grisbi avec Jean Gabin en 1954) ou bien érotiques (*Pigalle-Saint-Germain-des-Prés *en 1950, *La Reine Margot *en 1954). Louis Malle la remarque et lui propose de jouer dans Ascenseur pour l'échafauden 1957 et Les Amants en 1958. Ces deux rôles dramatiques sont un tournant dans la carrière de l’actrice, qui travaille, dès lors, avec quelques grands noms du septième art.

Jeanne Moreau atteint le sommet

En 1958, lors du Festival de Cannes, elle rencontre François Truffaut, qui lui offre un rôle dans son premier film : Les quatre cents coups. Les deux artistes se retrouvent pour Jules et Jim en 1962, film dans lequel elle interprète la chanson Le Tourbillon, chanson qui reste dans les annales et qui fut, bien des années plus tard, chantée par Vanessa Paradis. Quant à sa performance dans le film, elle lui vaut le BAFTA la meilleure actrice étrangère (l’équivalent britannique des César).

Jamais deux sans trois, Jeanne Moreau retrouve François Truffaut sur le tournage de La mariée était en noir en 1968. Sa performance dans Moderato Cantabile lui permet de décrocher un autre prix : celui d'interprétation féminine au Festival de Cannes.Antonioni lui propose de jouer dans La Nuit en 1961, tandis qu’Orson Welles lui offre un rôle dans Le Procès en 1962. Par la suite, ils travaillent à nouveau ensemble pour *Falstaff *(1965). Joseph Losey aussi la sollicite à plusieurs reprises : pour Evaen 1962, Monsieur Kleinen 1976 et La Truite en 1982. Et enfin, Bertrand Blier la dirige dans Les Valseuses (1974) aux côtés de Miou-Miou et Gérard Depardieu. Trois ans plus tard, après avoir convolé en seconde noce avec le réalisateur américain William Friedkin, elle part vivre à New-York et tourne dans Le Dernier Nabab (1977) d’Elia Kazan et donne la réplique à Robert De Niro.

Jeanne réalisatrice

A partir de la fin des années 70, l’actrice a soif de nouvelles expériences et tente l’aventure de l’écriture scénaristique et de la réalisation avec deux long-métrages intitulés* Lumière *(1976) et L'Adolescente (1980) ainsi que le documentaire Le Portrait de Lillian Gish. Par ailleurs, elle devient présidente et marraine du Festival International des jeunes réalisateurs Premiers plans d'Angers et créé une école de cinéma, « Les Ateliers d'Angers ». Elle se fait plus présente sur petit écran dans des téléfilms tels que L’Arbre de Jacques Doillon ou encore des œuvres classiques telles que Balzac, Les Misérables, Les Parents Terribles ou Les Rois Maudits, toutes réalisées par Josée Dayan, avec qui Jeanne forme un couple artistique très prolifique puisqu'ensemble, Jeanne Moreau et Josée Dayan ont également collaboré sur le film Cet Amour-là. Dayan et Moreau se retrouvent également en 2012 pour le téléfilm La Mauvaise rencontre.

Moins présente sur grand écran, elle ne délaisse pas complètement sa carrière d’actrice pour autant. Elle reçoit même le César de la meilleure actrice pour *La Vieille qui marchait dans la mer *en 1992. Trois ans plus tard, elle renouvelle l’expérience d’être présidente du Festival de Cannes en 1995 (elle l’avait déjà été en 1975). Son immense talent est également salué à l’étranger : en Europe, elle reçoit le Lion d'or de la carrière à la Mostra Internationale de Venise en 1992 et l’Ours d'Or d'honneur au Festival de Berlin en 2000. Outre Atlantique, la belle Sharon Stone lui remet un Oscar pour l'ensemble de sa carrière en 1998. Actrice française très prisée aux Etats-Unis, Andy Tennant tient à lui offrir le rôle de la narratrice dans la version moderne de Cendrillon, A tout jamais. Le milieu du septième art n’est pas le seul à lui témoigner sa reconnaissance : Jeanne Moreau devient la première femme à rentrer à l'Académie des Beaux-Arts en 2001. Elle est promue au grade de commandeur dans l'Ordre national du Mérite début janvier 2007.

Une carrière pleine

En 2003, elle reçoit un hommage au Festival de Cannes. Émue, l’actrice décide de revenir dans nos salles obscures avec* Akoibon*d’Edouard Baer et Le Temps qui restede François Ozon en 2005. Cédant la place à la jeune génération, elle occupe essentiellement des seconds rôles. Figure incontournable du cinéma, elle participe au film collectif Chacun son cinéma, en l’honneur du 60ème anniversaire du Festival de Cannes, puis rejoint en 2008 le casting de Désengagement d’Amos Gitai. Affectionnant la relève du cinéma français, elle n’hésite pas à remettre le César couronnant ses 50 ans de carrière à l’équipe de Naissance des pieuvres.En 2009 elle retrouve une nouvelle fois Gitai pour Plus Tard tu comprendras et rejoint le casting du film Visage de Tsai Ming-Liang. Il faut ensuite attendre l'année 2012 pour retrouver Jeanne sur le grand écran, dans le film Gebo et l'ombre de Manoel de Oliveira et dans Une Estonienne à Paris d'Ilmar Raag.

Vie privée

Côté vie privée, Jeanne Moreau a été mariée trois fois. En 1949 elle épouse, à 21 ans et enceinte, le réalisateur Jean-Louis Richard. Elle donne naissance à leur enfant, Jérôme Devon, le lendemain de la noce, mais le couple divorce en 1951.Ce n'est qu'en 1966 que Jeanne se remarie, avec Teodoro Rubanis, mais le mariage ne dure qu'un an. A partir de 1967 elle entretien une relation avec le réalisateur britannique Tony Richardson mais en 1975, c'est le réalisateur américain William Friedkin qu'elle épouse, avant d'en divorcer en 1977. C'est à cette époque qu'elle part s'installer aux Etats-Unis.

Anecdotes

C'est d'ailleurs à Hollywood que Jeanne voulait réaliser son troisième long métrage. Elle voulait en effet adapter le livre Solstice de Joyce Carol Oates qui raconte une histoire d'amitié entre deux femmes. Après avoir écrit le scénario avec l'auteure du roman, le film tombera à l'eau quand les studios Walt Disney, producteurs du projet, décident de se retirer estimant que l'histoire n'est autre qu'une histoire de lesbiennes déguisée.

Mais étrangement, si Jeanne Moreau reste une personnalité connue du jeune public, c'est plus grâce à Laurent Gerra qu'à ses films. En effet, l'humoriste-imitateur en a fait un de ses personnages principaux lors de ses spectacles. Moquant sa voix grave et rauque, il l'a pastiche en E.T. l'extraterrestre ce qui ne manque pas d'amuser Jeanne Moreau qui apprécie énormément l'humour. Ainsi les imitations de Jeanne Moreau par Laurent Gerra sont devenues cultes et toujours un moment très attendu par le public de l'imitateur.