Actualités
mardi 18 septembre 2018
Mudith Monroevitz fait chavirer la Nouvelle Seine
 
Actualités
mardi 18 septembre 2018
Culture au Quai revient le week-end prochain
 
Actualités
lundi 17 septembre 2018
Les cultures urbaines invitées à La Défense pour l’Urban Week
 
Jacques Gamblin
Biographie
Nationalité
Français
Date de Naissance
16 Novembre 1957
Professions
Acteur

**Jacques Gamblin est un acteur français né le 16 novembre 1957 à Granville et célèbre pour ses rôles dans les films Tout ça... pour ça, Pédale Douce, Les enfants du marais, Le premier jour du reste de ta vie, Bellamy et Le nom des gens.

Jacques Gamblin devient très jeune régisseur du Théâtre National de Bretagne après y avoir suivi un stage d’expression théâtrale. C’est à l’âge de 22 ans, qu’il décide de se lancer dans la comédie et débute dès 1988 dans Périgord Noir. Puis Claude Lelouch lui propose des seconds rôles dans Il y a des jours… et des lunes ou* *La belle histoire.

Il faut cependant attendre l’année 1995 et Pédale Douce pour que le public le découvre dans le rôle d’un homme d’affaires homosexuel et strip-teaseur. Sa prestation lui vaut une nomination pour le César du Meilleur second rôle masculin. Il ne cesse de varier les rôles passant d’un SDF abandonné par son épouse dans Tenue correcte exigée à un rôle d’écrivain victime des femmes dans Mauvais Genre. Il donne ensuite la réplique à Sandrine Bonnaire dans Au Cœur du mensonge de Claude Chabrol.

Un acteur reconnu

En 1998, il est dirigé par l’un des maîtres du cinéma japonais, Shohei Imamura, dans* *Kanzo sensei. Puis, il revient dans la métropole et devient l’un des Enfants du marais de Jean Becker aux côtés de Jacques Villeret, André Dussollier et Michel Serrault. En 2002, il obtient le Prix d’interprétation au Festival de Berlin pour Laissez-passer de Bertrand Tavernier.

Parallèlement au cinéma, Jacques Gamblin poursuit une carrière théâtrale et s’illustre dans des classiques comme George Dandin, Le Cid ou la Double Inconstance. Il prend aussi le temps d’écrire les pièces Quincaillerie et Toucher de la hanche.

Il tourne peu et choisi consciencieusement ses projets allant de la petite production (Carnages) au film plus ambitieux comme A la petite semaine. En 2004, il retrouve Tavernier pour le poignant Holy Lola. Il rejoint ensuite la grosse production Les Brigades du Tigre adaptation de la sérié télévisée du milieu des années 70. Avec quelques années de retard, il passe son bac aux côtés de Kad Merad dans* Les Irréductibles *(2006), puis participe au film choral Fragile(s).

Un acteur polyvalent

Avant de jouer sous la direction d’Isabelle Mergault dans Enfin Veuve, il fait un crochet par le théâtre pour donner la réplique à François Morel dans Les Diablogues. Il émeut ensuite dans son rôle de père dans *Le premier jour du reste de ta vie *avant de rejoindre le casting du polar *Bellamy *et de la comédie Le nom des gens (2010), dans laquelle il donne la réplique à Sara Forestier.

En 2011, c'est à l'affiche de Ni a vendre ni à louer que le public peut le retrouver tandis qu'en 2012 il tourne A l'aveugle pour Xavier Palud. Mais en 2012, Gamblin se consacre surtout au théâtre, avant de revenir au cinéma en 2013 avec Le Premier homme, Le jour attendra, L’Épreuve d'une vie, et Hippocrate.

Retrouvez Jacques Gamblin dans