Actualités
vendredi 19 juillet 2019
Berthe Morisot exposée dans le temple de l’Impressionnisme
 
Actualités
jeudi 18 juillet 2019
Paris Plages, palmiers, farniente et activités gratuites au bord de l’eau tout l’été
 
Diaporama
jeudi 18 juillet 2019
Le Bistrot Valois, cuisine traditionnelle dans un écrin de rêve au cœur du patrimoine parisien
 
Gérard Garouste
Biographie

Etudiant à l'Ecole nationale supérieure des Beaux-Arts de Paris de 1965 à 1972, Gérard Garouste expose pour la première fois ses Dessins monumentaux en 1969, tout en pratiquant la scénographie avec son ami le metteur en scène Jean-Michel Ribes. Dès la fin des années 1960, l'artiste prétend peindre délibérément les thèmes de la peinture les plus traditionnels, le nu, le paysage et la nature morte.Ayant assimilé les avant-gardes, il veut faire face à l'histoire de l'art et se confronte sans cesses aux maîtres et aux textes anciens, par la représentation de scènes bibliques ou mythologiques, ou, depuis 1985, en s'inspirant de la Divine Comédie de Dante, de Don Quichotte ou de la Haggadah juive. Garouste associe parfois des sculptures à ses monumentales huiles sur toile, ou peint au pinceau noir sur des « indiennes » (toiles écrues). Ses figures sont tourmentées, fuyantes, déséquilibrées. Garouste a été sollicité de nombreuses fois pour des décors, notamment à l'Elysée, à la cathédrale d'Evry, à la Bibliothèque nationale ou pour le rideau de scène du Théâtre du Châtelet. En 1991 l'artiste fonde l'association La Source, dont le but est d'aider des jeunes issus de milieux défavorisés à se revaloriser par la création artistique.Gérard Garouste vit et travaille à Marcilly-sur-Eure dans l'Eure, depuis 1979, et est représenté en France par la galerie Daniel Templon, Paris. Photo © GRAF JACQUES/JDD/SIPA Quelques oeuvres et expositions majeures :

  • Dessins monumentaux (1969, Paris, galerie Zunini)
  • Cerbère et le Masque (1980, Paris, galerie Durand-Dessert)
  • Participation à la Biennale de Venise (1984)
  • Rétrospective (1988, Paris, Centre Pompidou ; Amsterdam, Stedelijk Museum ; Düsseldorf, Kunsthalle)
  • Quixote apocrifo (1999, Lyon, Le Rectangle)
  • Ellipse (2002, Paris, Fondation Cartier)
  • L'ânesse et la figue (2006, Paris, galerie Daniel Templon, ill.)