Actualités
mardi 20 août 2019
Escalader le Pavillon de l’Arsenal
 
Actualités
lundi 19 août 2019
Les sports sur sable s’installent à Pantin avec la Sand Fabrik
 
Actualités
lundi 19 août 2019
Un opéra en plein air dans la cour des Invalides pour démarrer la rentrée en mode lyrique
 
Claude Miller
Biographie
Nationalité
Français
Date de Naissance
20 Février 1942

Claude Miller est un réalisateur, scénariste, producteur et acteur français. Il est né le 20 février 1942 à Paris et est décédé le 4 avril 2012 à l'âge de 70 ans.

Il s’inscrit à l'IDHEC en 1962, puis passe par le service cinématographique des armées. À partir de 1965, Claude Miller apprend son métier comme assistant auprès des plus grands cinéastes : Marcel Carné(Trois Chambres à Manhattan en 1965), Robert Bresson (Au Hasard Balthazar en 1966), Michel Deville (Martin Soldat en 1966), Jacques Demy et Jean-Luc Godard (Week-enden 1967). Il sera le directeur de production de tous les films de François Truffaut (à l'exception de La Nuit Américaine) de 1968 à 1975.

\

Touchant à toutes les ficelles du métier, il réalise enfin, en 1967, son premier court-métrage, Juliet dans Paris, puis se lance dans la réalisation de longs-métrages : en 1976, son premier film La Meilleure façon de marcher lui vaut trois citations aux Césars (Meilleur Réalisateur, Meilleur Film et Meilleur Scénario), alors que Patrick Dewaere y tient l’un de ses meilleurs rôles. Fort de ce succès, Claude Miller se lance dans un deuxième long-métrage, Dites-lui que je l'aime (1977), d'après un roman de Patricia Highsmith, avec Gérard Depardieu, Miou-Miouet** Dominique Laffin**. Toutefois, ce seconde film n’est pas aussi bien accueilli que le précédent

Il lui faudra attendre quatre ans pour renouer avec la réussite commerciale et la reconnaissance de ses pairs avec Garde à vue (1981) : un exercice de style et un duel d’acteurs (Michel Serraultet Lino Ventura) qui est auréolé de quatre Césars, dont celui du Meilleur Scénario. Le succès semble alors ne plus jamais quitter Miller, qui enchaîne avec Mortelle randonnée (1983) d'après un roman de **Marc Behm, un thriller réunissant Isabelle Adjaniet **Michel Serrault. Avec L'Effrontée(1985), il révèle Charlotte Gainsbourg, qui tourne de nouveau pour lui dans La Petite voleuse (1988), écrit par François Truffaut. Contre toute attente, le public est partagé, mais Claude Miller persiste et signe son exploration psychologique de l'adolescence féminine avec L'Accompagnatrice (1992), puis Le Sourire (1994), seul véritable échec du cinéaste.

\

Cinq ans plus tard, avec La Classe de neige (1998), le réalisateur sonde de nouveau la psychologie de l'enfance à travers un prisme hyperréaliste et fantastique. Malgré son Prix Spécial du Jury à Cannes, c’est un nouveau revers commercial. Claude Miller ne renonce pas pour autant à traiter cette thématique puisqu’il signe, en 2001, La Chambre des magiciennes. Un enfant est à nouveau au centre du conflit opposant les personnages de Betty Fisher et autres histoires (2001, avec Sandrine Kiberlain, Nicole Garcia et Mathilde Seigner).

Puis, il revient à l’adolescence avec La petite Lili (2003), sur fond de drame sentimental avec Ludivine Sagnier, Nicole Garcia, et Robinson Stévenin. Ce film, inspiré de La Mouette de Tchekhov, est également un hommage au cinéma, lequel lui offre en retour une nomination pour la Palme d'Or du 56e Festival de Cannes.

Claude Miller revient en 2007 et livre un lourd secret de famille avec Un Secret, d'après le roman de Philippe Grimbert, pour lequel il dirige Ludivine Sagnier, Patrick Bruel, Cécile de Franceet Julie Depardieu. En 2009, il se tourne vers un tout autre genre avec Marching Band, un documentaire sur les orchestres étudiants affiliés à des universités.

Claude Miller est marié à Annie Miller, productrice (Films de la Boissière) dont il a un fils, Nathan. Il a réalisé, en tout, plus d’une vingtaine de films en trente ans de carrière, et aura obtenu des nominations aux César pour une douzaine de ses films et le Prix du Jury au Festival de Cannes 1998 pour La Classe de neige. Je suis heureux que ma mère soit vivante (2008), est le premier film coréalisé avec son fils Nathan ; ils signent ensemble une comédie dramatique qui traite de la recherche de ses racines.

\

En 2009, il entame le tournage de Voyez comme ils dansent, avec un scénario signé Natalie Carteret Roy Parvin. En 2011, il commence le tournage de son film Thérèse Desqueyroux, adapté d'un roman de François Mauriac. Avec Audrey Tautou, Gilles Lellouche et Anaïs Demoustier, ce film sera le dernier pour Claude Miller.

En effet, le cinéaste est décédé le 4 avril 2012, soit quelques mois avant la sortie de son film Thérèse Desqueyroux, prévu en salle en novembre 2012. Son film est d'ailleurs présenté en clôture du Festival de Cannes.

Retrouvez Claude Miller dans