Actualités
vendredi 24 mai 2019
La lune sous toutes ses coutures au Grand Palais
 
Actualités
jeudi 23 mai 2019
Les lieux de sorties du canal de l’Ourcq en fête avec le Cri du Canal
 
Actualités
jeudi 23 mai 2019
Le solo multiple de Philippe Decouflé
 
Bruno Todeschini
Biographie
Nationalité
Suisse
Date de Naissance
19 Septembre 1962
Professions
Acteur

Bruno Todeschini est un acteur de théâtre, de télévision et de cinéma suisse. Il est né le 19 septembre 1962 à Neuchâtel, en Suisse.

C’est à Genève que Bruno Todeschini s’initie au théâtre. Il intègre en effet l’École supérieure d’art dramatique de la ville et s’y forme jusqu’en 1986, date de son entrée au théâtre Nanterre-Amandiers. Il y poursuit son apprentissage du métier de comédien sous la houlette du metteur en scène et réalisateur Patrice Chéreau, qui le dirigera lors de ses débuts au cinéma. Il évoluera à plusieurs reprises devant sa caméra tout au long de sa carrière.

\

Il doit l’une de ses premières apparitions à l’écran à Robert Hossein, avec Le Caviar rouge, en 1985.

L’année suivante, il prend part au feuilleton Série noire, avant de donner la réplique à Laurent Grévill, Valeria Bruni Tedeschi et Vincent Perez dans Hôtel de France, signé Patrice Chéreau. Ce long-métrage est une version cinématographique de la pièce de théâtre Platonov, œuvre d’Anton Tchekhov**, et mise en scène par le même Patrice Chéreau au théâtre des Amandiers en 1987.

Poursuivant sa jeune carrière sur les planches, il interprète une autre pièce inspirée de l’œuvre de Tchekhov (Chroniques d'une fin d'après-midi) et joue dans Penthésilée (Heinrich von Kleist), toutes deux mises en scène par Pierre Romans au Festival d’Avignon.

Au cinéma, Bruno Todeschini multiplie les rôles de second plan dans des longs-métrages (L'Amoureuse, Outremer, Rien que des mensonges, Sans un cri) et des fictions brèves (Direct de Myriam Donnasice).

\

En 1991, il rejoint Emmanuel Salinger lors du tournage du thriller La Sentinelle, un film réalisé par Arnaud Desplechin. Il enchaîne avec celui de Mensonge, signé François Margolin, puis celui de Ma saison préférée d’André Téchiné. Ce drame réunit notamment les acteurs Catherine Deneuve, Daniel Auteuil, Marthe Villalonga et Chiara Mastroianni.

Il côtoie à l’époque d’autres grands noms du cinéma français, à l’image de Michel Boujenah qui tient la vedette du Nombril du monde d’Ariel Zeitoun, et de Sophie Marceau et Vincent Perez qui se partagent l’affiche de la comédie Fanfan d’Alexandre Jardin.

Après un nouveau court-métrage (Dracula, mon amour de Serge Abi-Yaghi), il retrouve Patrice Chéreau qui lui confie l’interprétation du personnage d’Armagnac dans La Reine Margot. Il s’agit de l’adaptation à l’écran du roman d'Alexandre Dumas père, emmené par Isabelle Adjani dans le rôle-titre, Daniel Auteuil, Jean-Hugues Anglade et Vincent Perez.

\

Bruno Todeschini est par la suite Lucien dans la comédie musicale Haut bas fragile de Jacques Rivette, centrée sur trois héroïnes interprétées par Nathalie Richard, Marianne Denicourt et Laurence Côte.

À partir de la seconde moitié des années quatre-vingt-dix, il apparaît de plus en plus souvent à la télévision. On le voit en effet dans Jules et Jim de Jeanne Labrune, Le Passager clandestin d'Agustí Villagaron, Maigret tend un piège de Juraj Herz, ou encore Marion du Faouët de Michel Favart. En parallèle, il reste très actif au cinéma, évoluant sous la direction des cinéastes Michel Such (Oranges amères), Markus Imhoof (Les Raisons du cœur), Gerardo Herrero (Territoire Comanche), Alexis Miansarow (Francorusse) et Randa Chahal Sabbag (Civilisées).

En 1997, Patrice Chéreau le rappelle pour le tournage du drame Ceux qui m'aiment prendront le train. Outre Bruno Todeschini, la distribution du film comprend Jean-Louis Trintignant, Charles Berling, Valeria Bruni-Tedeschi, Dominique Blanc, Roschdy Zem et Vincent Perez, avec lequel il est désormais habitué à collaborer.

Il retrouve d’ailleurs ce dernier dans Le Libertin (2000) de Gabriel Aghion. Vincent Perez y prête ses traits à Denis Diderot, alors que Bruno Todeschini incarne le Marquis de Cambrol.

\

Les deux hommes sont à nouveau réunis pour Peau d’ange, que réalise Vincent Perez. Guillaume Depardieuen est l’un des acteurs principaux, au même titre que Dominique Blanc et Valeria Bruni-Tedeschi, avec lesquelles Bruno Todeschini a déjà travaillé.

Patrice Chéreau le choisit pour occuper le premier rôle de Son frère en 2002. L’acteur suisse y campe un homme gravement malade qui, lâché par sa compagne (Nathalie Boutefeu), trouve un soutien moral auprès de son frère, joué par Éric Caravaca.

\

L’année qui suit, il signe une brève apparition dans Agents secrets de Frédéric Schoendoerffer, avec Vincent Cassel, Monica Bellucci et André Dussollier. Il participe aussi à deux courts-métrages (Sale hasard et Pellis).

Dans La Petite Jérusalem, réalisé par Karin Albou, Bruno Todeschini est le mari d’Elsa Zylberstein.

La sortie de ce film en 2004 précède celles de la comédie Gentille et de la comédie dramatique Un couple parfait du Japonais Nobuhiro Suwa. Celui-ci met en scène le natif de Neuchâtel aux côtés de Valeria Bruni-Tedeschi, avec laquelle il forme un couple qui compte annoncer à son entourage son intention de divorcer.

En juin 2006, son épouse Sophie Broustal met au monde leur fille, prénommée Paloma.

\

Il endosse ensuite l’uniforme du lieutenant-colonel Rambert dans le téléfilm Opération Turquoise d'Alain Tasmaen 2007.

Malgré ses nombreuses sollicitations au cinéma et à la télévision, il trouve le temps de remonter sur scène avec la pièce Elle t’attend, écrite et montée par Florian Zeller au Théâtre de la Madeleine en 2008.

Dans Le Bruit des gens autour, que dévoile Diastème en 2008, il évolue aux côtés d’Emma de Caunes et de Léa Drucker.

L’année 2009 voit les sorties de Nuit de chien de Werner Schroeter,** de 1 Journée ** de Jacob Berger et de Sois sage de Juliette Garcias, dont il partage la vedette avec Anaïs Demoustier et Nade Dieu.

En 2011, il enchaîne les rôles dans Ma Compagne de nuit, Lourdes, Switch, La Chanteuse de Tango ou encore L'Oiseauet La Délicatesse. Il rejoint entre temps le jury du Festival du Film Américain de Deauville.

Retrouvez Bruno Todeschini dans