Actualités
vendredi 19 juillet 2019
Berthe Morisot exposée dans le temple de l’Impressionnisme
 
Actualités
jeudi 18 juillet 2019
Paris Plages, palmiers, farniente et activités gratuites au bord de l’eau tout l’été
 
Diaporama
jeudi 18 juillet 2019
Le Bistrot Valois, cuisine traditionnelle dans un écrin de rêve au cœur du patrimoine parisien
 
Atmen Kelif
Biographie
Nationalité
Français
Date de Naissance
1 Avril 1968
Professions
Acteur

Atmen Kelif est un acteur français né en 1968, on le connaît pour ses sketches avec Les Deschiens et ses rôles dans de nombreuses comédies.

Natif d'Albi dans le Tarn, Atmen Kélif est un habitué de la scène. C'est sur les planches qu'il rencontre ceux qui deviendront ses comparses au sein de la troupe Les Deschiens. Canal + décide de les mettre en avant en diffusant leurs sketches pendant l'émission Nulle part ailleurs et le grand public découvre le jeune comédien. Après une apparition dans Marie-Louise ou la permission, Éric Rochant lui offre un rôle dans la comédie Vive la République aux côtés de Aure Atika, Antoine Chappey et Roschdy Zem. Soucieux de ne pas rester cantonné au seul registre de la comédie, il joue également des petits rôles dans des longs-métrages comme le thriller Fredde Pierre Jolivet ou encore le huis-clos Barracudaavec Jean Rochefort. Cependant son genre de prédilection reste la légèreté, c'est pourquoi il retrouve sa camarade des Deschiens Yolande Moreau dans Merci mon chien en 1998 avant d'être le héros de la comédie Les Collègues. Un an plus tard il est à l'affiche des Parasites aux côtés d'Elie Semoun et Lionel Abelanski. En 1999 on le retrouve dans La Bostella d'Edouard Baer (qu'il connaît depuis la période Canal +), puis il change de cap avec la comédie dramatique Le Harem de madame Osmane. A nouveau il rebascule vite dans la comédie avec la série Mes Pires Potes ainsi que Kélif & Deutsch avec Lorant Deutsch. Sur le grand écran il alterne malgré tout des rôles dans des films plus graves (Tangos volés, Reines d'un jour, Le Pharmacien de garde) avec les personnages plus comiques (On fait comme on a dit avec Gad Elmaleh, Le Raid de Djamel Bensalah où il retrouve Roschdy Zem et Lorant Deutsch, Dieu est grand je suis toute petite aux côtés d'Edouard Baer). Bensalah le rappelle pour Il était une fois dans l'Oued en 2005 puis Big City en 2007, tandis que l'acteur continue d'apparaître dans des rôles hilarants avec notamment Nos amis les flics, Double zéro aux côtés d'Eric Judor et Ramzy Bedia, A boire où il travaille une nouvelle fois avec son ami Edouard Baer. Celui-ci le rappelle en 2004 pour Akoibon, et la même année Atmen Kelif joue dans le drame historique Nuit noire de Alain Tasma ainsi que la comédie policière L'Amour aux trousses de Philippe de Chauveron.

En 2008 c'est sa voix qu'on peut entendre entre autres dans l'animé La Véritable Histoire du Chat botté, puis il partage l'affiche de La Différence c'est que c'est pas pareil avec François Berléand avant de jouer le rôle titre dans L'Affaire Ben Barka, une production télévisée. Cette fois Kelif est le héros et prouve pour ceux qui en doutaient encore qu'il n'a rien à envier à personne dans le registre dramatique. Outre de nouvelles comédies (Mon pote, Beur sur la ville) les spectateurs le retrouvent dans Minuit à Paris de Woody Allen.

En 2013, Atmen Kelif est à l'affiche de la comédie Les invincibles aux côtés de Gérard Depardieu, un film dont il a écrit le scénario.