Actualités
vendredi 19 juillet 2019
Berthe Morisot exposée dans le temple de l’Impressionnisme
 
Actualités
jeudi 18 juillet 2019
Paris Plages, palmiers, farniente et activités gratuites au bord de l’eau tout l’été
 
Diaporama
jeudi 18 juillet 2019
Le Bistrot Valois, cuisine traditionnelle dans un écrin de rêve au cœur du patrimoine parisien
 
Ariel Zeïtoun
Biographie
Nationalité
Français
Date de Naissance
26 Septembre 1949

Avant de passer à la réalisation, Ariel Zeitoun s’est d’abord imposé comme un producteur prolifique par le biais de ses sociétés Partner’s Production puis Ajoz Films. Dès 1979, il apporte son soutien à des films très variés, alternant comédies ( Bimboland ) et films plus sombres ( Descente aux Enfers , Le Grand Frère) avec un goût prononcé pour le film à grand spectacle (comme la fresque historique Chouans). Sa société a également produit des films fantastiques (Baxter) ou d’horreur ( Baby Blood ), des genres souvent délaissés en France. Avec Baby Blood, il parie sur un réalisateur débutant, Alain Robak , qui met en scène une femme enceinte d’une créature monstrueuse.

En 1984, il se lance dans la réalisation avec Souvenirs,souvenirs , une comédie dramatique dans laquelle Christophe Malavoy incarne un musicien sur le retour. Ses films suivants témoignent de l’éclectisme des gouts d’Ariel Zeitoun et de son aisance à passer du drame (Saxo) à des registres plus légers (comme les comédies Bimboland et XXL ). Ariel Zeitoun dirige à plusieurs reprises Michel Boujenah, un acteur-réalisateur dont il avait produit les films .

Yamakasi marque sa première collaboration avec EuropaCorp, la société de production de Luc Besson. Ce film d’action à gros budget est mal accueilli par la critique, mais rencontre un succès public et montre à nouveau la facilité d’Ariel Zeitoun à varier les genres et à diriger des grosses productions. Avec son film suivant, Le dernier gang, également produit par EuropaCorp, il s’attaque au policier en s’inspirant d’une célèbre bande de braqueurs dite le "Gang des postiches".